L’illustration digitale : L’art futuriste par Julien Kouchner

Dans un monde en pleine évolution, les métiers des arts visuels et de l’illustration sont en  reconfiguration. Selon Julien Kouchner, spécialiste en arts, cette nouvelle tendance du digital ouvre des portes à l’innovation et au développement des nouveaux talents.

L’avenir est au digital selon Julien Kouchner

 

L’illustration digitale est un travail d‘illustration graphique, rendu possible par le biais des technologies informatiques. L’illustrateur se munit donc d’ordinateurs ou d’autres types de dispositifs électroniques lui permettant de dessiner avec une souris, des crayons optiques, des tablettes graphiques ou encore des écrans tactiles.  En outre, il doit se former à des programmes adéquats l’autorisant à créer des images enregistrables dans un dispositif de stockage. Il s’agit de créer une image de toutes pièces ou s’inspirant d’une esquisse dans un environnement digital.

 

Selon Julien Kouchner, vice-président du Geste, un jeune illustrateur ou graphiste doit avoir un blog ou un site web afin de montrer ses réalisations. En effet la demande évolue rapidement et les arts se diversifient, ce qui rend le milieu rude et difficile d’accès sans la démarcation d’un support digital accessible.

 

Un appui pour les nouveaux talents

 

En 2014, le musée de l’illustration jeunesse de Moulins et l’entreprise Whisperies se sont associé pour lancer la première édition du Grand Prix de l’Illustration Numérique. Ce prix récompense tous les esprits créatifs et passionnés de l’illustration pour enfants. Les oeuvres représentés étaient faites sur différents supports tels que le papier – pour ensuite être numérisé – ou directement sur ordinateur.

 

Le MIJ (Musée de l’Illustration pour jeunes) a ouvert ses portes en 2005. Il propose un parcours initiatique au rez-de-chaussée accordant au visiteur une introduction à l’illustration, ses techniques et à la reproduction d’images. Pour Julien Kouchner, les prix attribués depuis 2008 donnent un véritable coup de pouce à l’art de l’illustration numérique.

  

En janvier 2015, le prix à été décernée à Nicolas Mokka pour son travail d’illustration dans L’empereur et le ravioli magique. Son oeuvre a été publié sur le site Whisperies, dédiée à la publication d’histoires pour enfants. Ce site propose une plateforme ouverte aux auteurs et/ou illustrateurs qui souhaiteraient réaliser leur conte en binôme en recherchant un partenaire sur la plateforme ou de créer en toute autonomie un livre numérique grâce aux concepteurs d’histoires.

 

Le marché de l’art est décidément en évolution…