Nicolas Dulion invité de la rédaction Radio Aviva

Retranscription interview de Nicolas Dulion du 9 mars 2018.

Nicolas Dulion, vous avez créé à Montpellier, le centre d’affaires le plus important d’Occitanie.

(Nicolas Dulion) Oui. Tout à fait. Disons que ça vient du besoin des artisans et des entreprises de Montpellier, de cette flexibilité et des locaux de petites tailles tout en ayant la latitude d’avoir beaucoup flexibilité. A la base, l’Espace Entreprises c’est un centre d’affaires classique. C’est-à-dire de bureaux. Mais on s’est rendu compte que les artisans aussi avaient besoin de services tels que la réception de colis, qui leur permettent de se concentrer sur le cœur de leurs métiers. Il s’agit d’oublier les tâches annexes qui ne sont productrices de valeur ajoutée pour eux.

Quand est-ce que le centre d’affaires a été créé?

(Nicolas Dulion) Le premier centre Millénaire date de fin 2008. Cela va faire bientôt 10 ans. Et en 2015, une première partie de l’espace entreprises Garosud a ouvert sur 5 000 M2 de bâtiments. Cette ouverture a rencontré le succès. Cet espace entreprises correspondait aux attentes des clients. C’est pourquoi, nous avons construit une extension qui fait que l’espace entreprise Garosud est le plus grand d’Occitanie.

Les artisans, les entrepreneurs trouvent tout sur place: restaurant, même une crèche. De quelle heure à quelle heure fonctionne cette crèche?

(Nicolas Dulion) Cette crèche est ouverte de 7 heures à 19 heures parce que c’est une crèche privée. Ce n’est pas une crèche publique. C’est-à-dire que l’amplitude horaire est plus importante. Elle s’adapte aux horaires des personnes qui y mettent leurs enfants. Actuellement il y a une dizaine de place, donc elle est complète. C’est vrai que les crèches sont très demandées.

En plus c’est vrai que nous avons un restaurant. Ce denier a la particularité d’être ouvert de 8h30 jusqu’à 17h30 « non-stop ». C’est un peu le café du village. Les personnes s’y rencontrent. Elles viennent boire un café, échanger. C’est aussi un espace de coworking où les personnes viennent, travaillent quand elles veulent.

La salle de sport va ouvrir dans un mois.

C’est presque un centre de bien-être votre espace entreprises. C’est merveilleux parce finalement, les gens ont tout sur place, ils s’y sentent bien. Il y a aussi une conciergerie. En fait, vous les délestez de tout ce qui peut alourdir la charge de l’entreprise.

(Nicolas Dulion) Oui. L’esprit c’est que le travail c’est l’endroit où l’on passe la plus grande partie de sa journée. Peut-être même des fois plus que chez soi. Ça doit être un lieu convivial où on a plaisir à se retrouver et être bien.

La particularité: ce sont des entreprises locales qui se sont installées dans ces lieux. C’est-à-dire, que ce sont des entreprises montpelliéraines et d’un peu plus loin mais vous n’avez pas vraiment d’entreprises extérieures?

(Nicolas Dulion) Non. On se centre principalement sur les petites entreprises. Notre marché est construit sur les entreprises de moins de dix personnes. C’est-à-dire ce n’est que 92% des entreprises de Montpellier et c’est tout. On ne s’adresse qu’à celles-là. Bien-sûr on en a d’autres. On a aussi de grandes entreprises, Air Liquide. Mais notre marché est principalement constitué des oubliés des locaux, c’est-à-dire ce qui ont besoin de locaux entre 10 pour les bureaux et 50, 100 M2 pour les locaux d’activités. Au-dessus, ce n’est pas notre métier, c’est l’immobilier d’entreprises traditionnel.

Ce qui est séduisant également, c’est que vous avez voulu créer des liens entre ces entreprises, avec un esprit de village où tout le monde se connaît finalement.

(Nicolas Dulion) C’est ça. On essaie à ce que les personnes créent des liens entre elles, des passerelles et du business parce qu’une entreprise a besoin de chiffre d’affaire pour exister et des partenariats. C’est pour ça que le club d’affaires Espace Entreprises a été mis en place. C’est le clublr.pro. Tout les mois, on réunit les entrepreneurs en leurs permettant de pitcher en une minute pour présenter leurs activités suivi d’un apéritif convivial où ils continuent les échanges. A ce jour, il y a 1200 membres.

Donc ça c’est une activité que vous leur offrez tous les mois ?

(Nicolas Dulion) Oui, tous les mois et c’est entièrement gratuit, financé par l’Espace Entreprises pour justement créer cet échange de vie, de convivialité et que se retrouver chez nous soit aussi un plaisir.

Vous êtes là aussi parce que vous allez nous annoncer un événement. C’est « La Nuit du Pitch » qui aura lieu le 10 avril. C’est bien ça?

Tout à fait. « La Nuit Du Pitch » c’est toujours pareil, dans l’esprit de partage et d’échange avec deux autres réseaux: Dynabuy et Sinergie Attitude. On s’est dit, on organise tous les trois des pitchs, des rencontres entre chefs d’entreprises. Lors d’un pitch, on se présente pendant quelques minutes ou une minute pour dire quelle est notre activité, entouré d’autres chefs d’entreprises afin de voir les synergies ou faire du business entre nous.

C’est l’esprit du pitch. Donc là, on s’est dit à trois, vu qu’on en fait chacun de notre côté, on va faire un grand événement. Le premier sur Montpellier, « La Nuit du Pitch » qui permet de réunir plus de 250 chefs d’entreprises sur une même soirée. Cette dernière leur permettra de discuter avec au moins 80 ou 100 chefs d’entreprises. En trois heures, ils font beaucoup plus de contact que s’ils allaient prospecter. Les échanges et les liens se font grâce à cet événement qui est un bel événement, puisque a lieu dans une salle de 800 M2. Il y a un traiteur. On a mis un place un site Internet dédié où ils auront leur fiche en ligne et ça a été fait avec une association. Car l’objectif ce n’est pas que ça soit lucratif. Il s’agit avant tout, de rendre service à l’entreprise. Et ça nous fait également plaisir de passer ces moments-là avec eux et de créer des liens.

Ma question: si je n’appartiens à aucun de ces trois réseaux que vous venez de citer, je suis entrepreneur et j’ai envie de participer à « La Nuit du Pitch », puis-je venir?

(Nicolas Dulion) Vous pouvez totalement venir, au contraire. C’est fait pour créer des synergies et des échanges. Tous ceux qui ne nous connaissent pas sont encore plus les bienvenus puisqu’ils rencontreront beaucoup plus de personnes. […] Il faut savoir qu’il n’y a pas que de petites entreprises. Il y a aussi des entreprises de 50, 100 personnes qui seront là. Ça permet justement d’élargir son réseau, trouver des fournisseurs, des clients ou de futurs partenaires. De toute façon, c’est toujours bon de s’ouvrir au monde et de rencontrer de nouvelles personnes.

Comment faut-il s’inscrire?

(Nicolas Dulion) Pour s’inscrire, il y a un site Internet dédié qui s’appelle lanuitdupitch.fr. Vous vous inscrivez et suite à ça, vous pouvez venir. Ça se passera à l’Espace LATTARA à Lattes, en partenariat avec la Mairie de Lattes qui nous accompagne sur le projet. Nous avons tout l’Espace LATTARA qui est là pour nous recevoir. Donc c’est lanuitdupitch.fr et tous les entrepreneurs sont les bienvenus.

Retranscription d’interview Nicolas Dulion pour radio AVIVA