Pourquoi devenir chauffeur poids lourd ?

La profession de routier (chauffeur poids lourd) reste un métier passionnant qui fait rêver. C’est un métier complet qui ne consiste pas seulement à conduire un véhicule. Il requiert bien d’autres qualités et compétences et présente également certains avantages. Voici un petit tour d’horizon qui devrait vous décider à devenir chauffeur routier, si vous vous posiez la question.

Un métier de passionnés

La grande majorité des chauffeurs routiers sont des passionnés. Il ont développé très tôt un intérêt pour les camions et ont souhaité allier travail et plaisir. C’est un travail qui laisse une certaine forme de liberté et d’indépendance dans son exercice. Aussi, le routier n’a pas peur de la solitude à bord de son camion. Cependant, il doit aimer le contact avec les autres pour avoir un bon relationnel avec sa clientèle et ses différents interlocuteurs.

Un éternel voyageur

Le chauffeur routier est constamment sur la route. Il peut choisir d’effectuer des missions uniquement dans sa région, au niveau nationale et voire même à l’international (poids lourd grand routier) s’il exerce dans un pays qui partage une frontière terrestre (exemple Europe : Espagne-France, France-Belgique, etc.). C’est une opportunité de pouvoir visiter d’autres régions/pays dans le cadre de son travail.

Un métier important dans le quotidien

Le travail de transport routier est primordial pour le fonctionnement de tout commerce ou établissement. Pour exemple, le transporteur routier approvisionne les commerces, les établissements de soins, les écoles, tant en marchandises, matériels, équipements, qu’en produits alimentaires. Plus de 75 % des approvisionnements se faisant par la route, le recrutement ne tarit pas dans ce secteur.

La possibilité de se spécialiser

Le chauffeur poids lourd a parfaitement le droit de se spécialiser dans un domaine de transport. Il peut ainsi choisir de transporter un type de marchandises précis (animaux vivants, matières dangereuses inflammables, produits pétroliers, produits surgelés, etc.).

Un métier rigoureux

Le chauffeur poids lourd doit avant tout faire preuve de rigueur au quotidien pour arriver à maintenir les délais imposés. Il doit veiller à respecter le Code de la Route pour ne pas mettre en danger son chargement, les autres usagers ou lui-même. Il doit aussi agir pour la sécurité de sa marchandise, la rentabilité et la compétitive de l’entreprise employeur. De plus, le contenu de son camion et le camion même restent sous sa seule responsabilité. De ce fait, il doit faire preuve d’autonomie au quotidien, car souvent amené à prendre des initiatives, parfois dans l’urgence (route bloquée, problème douanier, panne, etc.).

Un travail aussi administratif

Puisque le contenu de son camion et le camion sont entièrement sous sa responsabilité, le chauffeur routier doit tenir des carnets de bords et autres documents tels que factures, bordereaux de chargements et de livraisons, fiches des produits transportés, documents douaniers ou encore tous documents en rapport avec le véhicule, la société employeur, etc.
D’ailleurs, au-delà des frontières, il doit pouvoir se débrouiller dans les langues étrangères pour se sortir des mauvaises passes.

Un métier règlementé

Le conducteur poids lourd est aussi protégé par la loi, pour sa sécurité et notamment celles des autres. Ainsi, la réglementation en terme de repos obligatoire est assez complète et peut même paraître contraignante. Elle impose des heures de repos pour les conducteurs, quitte à ne pas tenir compte des urgences de l’employeur. Le routier doit également respecter un certain nombre de process pour la sécurité, mais aussi des recommandations de postures pour sa santé.

Diplômes et salaires

Il est possible de se former au métier de routier avec un niveau de 3ème. Pour ce faire, il faut obtenir la qualification Formation Initiale Minimale Obligatoire (FIMO), obligatoire pour la conduite des véhicules dont le PTAC dépasse 3,5 tonnes.
Également, il faut avoir au moins 21 ans et posséder le permis C (poids lourd) ou le permis E(C) (véhicule + remorque).
Il peut également détenir l’un des diplômes suivants : CAP Conducteur livreur de marchandises, CAP Conducteur routier marchandises, Conducteur routier de marchandises sur porteur, Conducteur routier de marchandises sur tous véhicules, Conducteur sur véhicule utilitaire léger ou encore Bac pro Conducteur transport routier marchandises (source : http://www.onisep.fr/ ).
En début de carrière, un routier peut gagner environ 1.500 €, outre des primes. En fin de carrière, son salaire peut aller jusqu’à 4.000 € bruts par mois, hors primes.