Garantir la continuité de l’activité de l’entreprise avec Control-M

Le redémarrage rapide de l’activité après un incident permet d’éviter la perte des données. Pour ce faire, il est de rigueur de mettre en place un plan de continuité adéquat qui correspond aux risques et aux éventuels impacts de ceux-ci sur la survie de l’entreprise. Le choix des outils et des méthodes (préventives et curatives) doit ainsi être effectué avec précautions si on veut garantir la continuité de service du SI.

Éviter la discontinuité des opérations

Afin d’éviter la discontinuité du service, il convient de prendre des mesures préventives :

  • Mise en place de solutions de sauvegarde et de restauration de données
  • Élaboration de plan d’action à mettre en œuvre en cas de crise
  • Mise en place de système de conservation de données, de solutions de réplication, et de dispositifs de secours (virtuels et physiques) : création de sites de secours
  • Information et sensibilisation des utilisateurs sur les comportements à adopter afin de limiter les risques pour le SI

Rétablir les opérations après un sinistre

Les mesures curatives sont indissociables aux mesures préventives. Celles-ci peuvent varier en fonction de la nature du sinistre et de sa gravité :

  • Redémarrage des applications non disponibles via un site de secours
  • Redémarrage provisoire, puis définitif des machines
  • Récupération des données par l’utilisation d’outils de réimplantations de sauvegarde

Assurer la continuité d’activité avec Control-M

Le développement et l’instauration d’un plan de secours informatiques requièrent des stratégies visant à limiter les dépenses relatives au rétablissement des opérations après un sinistre. Outre cela, il faut attribuer un rôle précis à chaque responsable en cas de crise.

L’intégration d’une solution d’ordonnancement comme Control-M est l’une des meilleures stratégies à adopter si une entreprise veut garantir la disponibilité de sa production informatique et bénéficier des meilleurs scénarios de reprise.

Il importe toutefois de recourir à l’expertise d’un intégrateur Control-M si on veut s’assurer de l’efficience de cet outil d’ordonnancement. Certains experts certifiés proposent même un service d’automatisation des tâches informatiques récurrentes à distance (Job as a Service).

L’entreprise a ainsi le choix entre l’intégration et l’implémentation de la solution, et la formule incluant son exploitation. Dans les deux cas, l’ordonnanceur lui fait bénéficier d’une nette amélioration de la continuité des activités informatiques. En outre, cette solution permet d’éviter les frais liés aux activités de mise à niveau (redondance de l’infrastructure, planification, temps d’arrêt programmés).