À la découverte des spécialités culinaires françaises

Vous êtes amateur de gastronomie, mais surtout de produits régionaux préparés avec des ingrédients locaux par des petits producteurs ? Découvrez à travers cet article des spécialités culinaires succulentes issues d’un peu partout en France.

Les terrines de la mer

Pour varier de la viande, une terrine de la mer est le plat idéal. Composé de fruits de mer mixés, ce plat peut se déguster aussi bien en hier qu’en été. Vous pouvez également l’accompagnée d’une légère sauce pour relever le tout.

La recette des terrines de fruits de mer est simple et facile à réaliser :

  • Coupez 500 g de poissons en morceaux et recouvrez-les avec de l’échalote pelée.
  • Ajoutez une à deux cuillères à soupe de vin blanc et laissez reposer pendant 30 minutes dans le frigo.
  • Par la suite, égouttez le poisson et versez-le dans le mixeur.
  • Ajoutez également trois blancs d’œufs, de la ciboulette, une mesure de crème épaisse du sel et du poivre, puis mixez le tout.
  • Prenez un moule à cake et versez-y la préparation tout en plaçant les crevettes au centre.
  • Enfin, faites cuire au bain-marie à 160° pendant 50 minutes.

Le jésu de Morteau

Historiquement, le jésu de Morteau était préparé pour le repas de Noël. C’est pour cela que vous retrouverez principalement dans le Doubs cette écriture, probablement par respect pour le Christ. Ailleurs, il est retrouvé de la sorte : jésus de Morteau.

Pour la confection du jésu de Morteau, les meilleurs morceaux de la viande des porcs sont séchés puis fumés dans le tuyé de la ferme. Le tuyé est le centre des fermes traditionnelles du Doubs. Les tuyaux des différents poêles de l’habitation sont regroupés dans ce dernier.

Le brési, en apéritif ou en plat

Cette charcuterie, similaire à la viande des grisons provient de morceaux de bœuf séché et fumé dans un tuyé. Spécialité régionale, le brési est une charcuterie très goûteuse. Pour sa production artisanale, le brési sera frotté avec du thym et du laurier puis fumé uniquement au bois de résineux. Ces pratiques apportent toutes les saveurs au Brési.

Vous l’accompagnerez, en apéritif, avec un bon pain aux céréales et un comté de qualité. Le brési est toujours présent pour une raclette au comté, une morbiflette ou pour accompagner un Mont d’Or chaud.

La cousine de Morteau, la saucisse de Montbéliard

La saucisse de Montbéliard est la cousine de la saucisse de Morteau. Sa fabrication est très typique. En effet, l’alimentation des porcs d’où viendra la viande est contrôlée et réglementée. Les porcs sont effectivement engraissés à partir du petit-lait restant après la fabrication des fromages régionaux du Doubs et de Franche-Comté. Seule la viande de ces porcs peut rentrer dans la fabrication des saucisses de Montbéliard IGP. Enfin, aucun arôme de synthèse ou colorants ne doivent rentrer dans sa conception. Ces dernières seront fumées entre 6 heures et 5 jours.

Retrouvez l’ensemble de nos articles liés à la gastronomie sur notre blog : conseils, astuces, guides… La cuisine n’aura plus de secret pour vous !