Cigarette électronique : quelques recommandations à adopter

Lancée sur le marché en 2005 par les Chinois, la cigarette électronique continue de séduire malgré les controverses qui planent toujours sur elle. Il faut dire que jusqu’à aujourd’hui, les tabacologues restent toujours sceptiques à son sujet et ce, même si le dispositif a prouvé à plus d’une reprise que oui, elle pouvait être une aide efficace au cours du processus de sevrage tabagique. Pour vapoter en toute tranquillité, il suffit donc d’adopter quelques recommandations le temps qu’on fasse le point sur cet appareil.

Vapoter avec modération

Dans la communauté actuelle des vapoteurs, certains sont plus actifs que d’autres. Il n’est d’ailleurs par rares de trouver des gens en quête de la meilleure cigarette électronique pour gros fumeur ou plutôt gros vapoteur. En parallèle, certains se contentent des kits de vapotage pour débutant, signes qu’ils vapotent, mais seulement à titre occasionnel et bien sûr, les vapoteurs dits moyens, qui peuvent vapoter plusieurs fois en une journée sans pour autant terminer tout un flacon d’e-liquide.

Face à ces différentes habitudes, les professionnels rappellent l’importance de « vapoter avec modération ». En effet, par manque de recul, on ne sait pas encore avec exactitude quels sont les effets de l’e-cigarette sur le long terme. Tout ce que l’on peut dire, jusqu’ici, c’est qu’elle est efficace pour aider les fumeurs à sortir du tabagisme et qu’elle est moins nocive, mais on reste toutefois prudent le temps d’avoir les résultats des études plus poussées.

Vapoter seulement si on est fumeur

Le vapotage est devenu un phénomène en vogue tant et si bien que même les personnes n’ayant jamais fumé de leur vie s’y mettent également. Sur ce point-là, les avis sont tranchés. Certains pensent qu’en vapotant, elles pourraient basculer facilement vers le tabagisme alors que pour d’autres, le fait de vapoter retarde l’entrée dans le tabagisme. En effet, nul ne peut confirmer que ces personnes ne seraient pas tombées dans la cigarette classique même en l’absence de la clope électronique.

Là encore, les professionnels de la santé se veulent prudents, car s’ils recommandent le vapotage aux fumeurs, ils la déconseillent aux non-fumeurs. Quelques résultats d’études récentes tendent à soutenir cette opinion contradictoire. Explications …

Chez les fumeurs, la cigarette électronique n’a que des avantages, car elle leur permet de retrouver les gestuels et le goût du tabac, mais avec les risques de maladies cardiovasculaires ou de cancers en moins. Si au cours de leur sevrage, ils utilisent une e-cigarette en parallèle avec les autres substituts nicotiniques, leur chance de décrocher totalement est plus importante. C’est grâce à elle que de nombreux ex-fumeurs ont réussi leur sevrage.

Chez les non-fumeurs, la cigarette électronique n’a pas que des avantages, car elle favoriserait les risques d’infarctus surtout chez les personnes ayant une maladie cardiaque. Cette hypothèse n’est pas encore confirmée et d’ailleurs, les risques découverts restent minimes. Quoi qu’il en soit, si vous n’avez jamais fumé auparavant, mieux vaut s’abstenir de vapoter ou bien d’utiliser des e-liquides non nicotinés. Au moins, vous éviterez les risques de dépendance.

Privilégier des e-liquides sans nicotine

Le plus dur au cours du sevrage tabagique c’est le fait de vivre sans sa dose de nicotine. C’est pour cela que certains fabricants d’e-liquides ont décidé d’ajouter quelques gouttes de nicotine dans quelques-uns de leurs flacons. Il faut néanmoins souligner que le taux de nicotine dans les e-liquides est très réglementé et ne doit pas dépasser les 20 mg/ml.

En règle générale, on distingue trois teneurs de nicotine à savoir :

  • le taux de nicotine faible qui se chiffre à 6 mg/ml
  • le taux de nicotine moyen qui se chiffre à 12 mg/ml
  • le taux de nicotine forte qui se chiffre à 16 mg/ml

Si vraiment vous ne pouvez vous passer de nicotine, optez pour la teneur la plus basse afin de réduire les risques de dépendance. Et si vous avez déjà acheté un e-liquide avec une forte teneur, tâchez d’espacer autant que possible les séances de vapotage.

Utiliser des dispositifs de qualité et traçables

Le marché de la vaporette s’est tellement développé que de nombreux fabricants se sont lancés dans sa fabrication. Aujourd’hui, même les grands cigarettiers de renom proposent des e-cigarettes.

Pour pouvoir vapoter en toute sérénité, il est conseillé de n’utiliser que des produits de qualité et traçables. Cela est aussi bien valable pour l’appareil en lui-même, les e-liquides et les éventuelles pièces dont vous aurez besoin pour réparer votre dispositif.

Dans les trois cas, fournissez-vous auprès d’enseignes spécialisées et demandez toujours à voir les étiquettes des produits avant achat. Cela est surtout conseillé pour les e-liquides afin de savoir exactement les différents ingrédients utilisés dans sa conception. En en prenant connaissance, vous éviterez facilement les produits auxquels vous êtes allergique et pourrez même demander à l’enseigne, un e-liquide sur-mesure.

Il est mieux de payer quelques euros de plus pour obtenir un appareil durable et performant ainsi qu’un e-liquide dont on sait les éléments.