La maladie de Lyme, infectieuse et silencieuse

Plus connue sous le nom de maladie de Lyme, cette infection est le résultat d’une bactérie : la Borrélia. Cette dernière provient d’une piqure provoquée par une tique infectée. 

Transmissible aussi bien à l’homme qu’à l’animal, la maladie de Lyme fait des ravages en France où les estimations dénombre des milliers de personnes touchées.

Ce qui caractérise cette maladie, qualifiée de complexe, c’est son développement très lent. En outre, plusieurs semaines, voir plusieurs mois peuvent s’écouler avant que les premiers symptômes sérieux ne se manifestent.

D’autre part, les premières manifestations dû la bactérie passent pour anodines dans la majorité des cas. Or cette inattention peut contribuer à une aggravation de la maladie.

Les différentes phases de la maladie de Lyme

Lyme, Didier Raoult, IHU Marseille
Les premiers symptômes de la maladie infectieuse

On sait aujourd’hui que la bactérie se développe en trois étapes.

La phase initiale : des symptômes ordinaires ?

Les premiers signes de la maladie surviennent entre quelques heures et environ dix jours après la piqure de la tique. La peau présente alors des lésions de forme ovale ou en auréole, parfois enflammée caractérisée par sa couleur rouge.

Sans être douloureuse au toucher elle peut être chaude et atteindre une taille de dix centimètres de diamètre.

Celle-ci disparait naturellement au bout de quelques jours, mais se manifestera de nouveau en seconde phase.

Si cette lésion cutanée se présente dans cinquante pourcent des cas, d’autres symptômes surviennent plus systématiquement, comme :

  • Une fièvre légère
  • Des raideurs à la nuque
  • Mais aussi des courbatures
  • Des fourmillements

Ceux-ci s’apparentent à un état provoqué par la grippe, ce qui rend la maladie infectieuse difficile à détecter durant cette phase initiale. Surtout si aucune « marque » cutanée n’apparaît.

La seconde phase : apparition de symptômes plus sérieux

IHU Mediterranee Infection Marseille
Suite des symptômes de la maladie infectieuse

Environ six mois plus tard d’autres manifestations attaquent le corps dans son ensemble. En effet, la peau, les articulations, les yeux, le système nerveux et même le cœur peuvent être atteints.

Comme en première phase, des lésions cutanées naissent à divers endroits du corps, principalement sur les voûtes plantaires et les paumes des mains.
Cette fois-ci leur persistance s’étalent sur plusieurs semaines.

Les articulations, celles des épaules, des genoux et des coudes principalement deviennent douloureuses et s’apparentent à des rhumatismes.

Certains cas très graves

Plus graves encore certains patients rencontrent des douleurs névralgiques avec une paralysie faciale et une méningite, qui se caractérise à travers des maux de tête, des troubles du sommeil, des raideurs au niveau de la nuque voir également des dysfonctionnements de l’ouïe.

Enfin, la maladie de Lyme atteint également les yeux ainsi que le cœur. Des troubles et des affections oculaires sont fréquentes avec par exemple une conjonctivite, une paralysie de l’œil ou bien une névrite optique.
Pour le cœur les manifestations de la maladie s’installent à travers des palpitations ou des insuffisances cardiaques.

Seulement tous ces symptômes s’ils peuvent paraitre graves se soignent, puis surtout tendent à ne plus réapparaitre ensuite. Ce qui laisse à penser à une guérison sans élever le doute sur la maladie de Lyme.

Phase trois : l’installation chronique de la maladie

Dans cette phase tertiaire de l’infection, les symptômes surviennent au bout de plusieurs années. Une raison supplémentaire qui rend cette maladie infectieuse difficile à diagnostiquer.

Parmi les symptômes on retrouve : des troubles intestinaux, des troubles musculaires, neurologiques également ainsi que des douleurs articulaires.
Ces dernières sont plus sévères et s’accompagnent alors de gonflements au niveau des articulations des hanches, des épaules, voir des poignets ou des coudes.

Des syndromes nerveux apparaissent en plus de ces autres manifestations citées, assorties d’états agressifs et dépressifs.
À ce stade de l’infection, le système respiratoire rencontre aussi des problèmes avec des troubles du rythme cardiaque.

Conclusion et précautions à prendre en cas de doutes

La maladie de Lyme se manifestent sous de nombreux symptômes, qui ont souvent tendance à passer pour isolés des uns des autres, sans rapport avec l’infection.
Plusieurs patients racontent ainsi souffrir d’un véritable manque d’informations autant que de diagnostique, ce qui favorise l’installation de la maladie.

La précaution la plus efficace à prendre en cas doute reste la prise de sang. Surtout si sur la cinquantaine de symptômes connus vous en présentez quinze ou plus.