Faut-il se méfier du vapotage ?

Défini simplement, le vapotage consiste à « fumer » une cigarette électronique. En réalité, cela consiste surtout à aspirer une vapeur aromatisée produite par un appareil appelé cigarette électronique. Bien que de nombreuses études aient écartées son caractère « totalement nocif », certaines tendent à prouver le contraire. Doit-on alors s’y fier ou plutôt s’en méfier ?

Cigarette électronique : comment ça fonctionne ?

La batterie ou les accus des e-cigarettes délivrent un courant électrique qui va chauffer la résistance. Cette dernière transmet sa chaleur à la mèche imbibée d’e-liquide et permet ainsi l’évaporation. La vapeur est véhiculée jusqu’à l’embout buccal pour être aspirée.

Ce mode de fonctionnement reste commun à tous ces dispositifs y compris les drippers. Les drippers sont des e-cigarettes, mais dépourvus de réservoirs. Il faut alors mouiller constamment la mèche pour obtenir de la vapeur. En choisissant le meilleur dripper 2021, vous faites le choix d’une bonne expérience de la vape. Il faudra seulement faire attention à son usage pour éviter quelques désagréments. Ce conseil est aussi valable pour les autres vaporettes, que ce soit les modèles à tube ou les Box Mod.

Quels désagréments peut-on rencontrer avec la cigarette électronique ?

Même si les modèles actuels sont plus sécurisés et plus modernes, on peut rencontrer quelques désagréments en utilisant sa clope électronique. Les plus courants sont :

  • La fuite d’e-liquide :

La fuite survient surtout lorsque le réservoir est trop plein ou lorsqu’il n’est pas refermé correctement. Avec un dripper, cela arrive lorsque vous tenez le dispositif de travers.

Si le liquide se déverse dans votre sac ou dans votre poche, les seuls désagréments sont les taches qu’il peut laisser et le réservoir à remplir à nouveau.

S’il arrive que vous avaliez un peu du liquide brut par mégarde, vous ne risquez pas grand-chose. Par contre, si vous décidez de votre propre chef d’avaler tout le contenu de votre flacon d’e-liquide, les effets secondaires ne tarderont pas à apparaître. Il s’agit notamment de nausées, de vomissements, de maux de tête, de vertiges …

Selon les experts, même si les composants des e-liquides ne sont pas vraiment toxiques, ils ne sont pour autant pas faits pour être ingérés. Quelques gouttes ne risquent donc pas de mettre votre santé en péril, par contre, il est toujours mieux d’éviter d’en ingérer.

  • La surchauffe :

Certains appareils ont effectivement tendance à surchauffer, voire à exploser. On vous rassure toutefois, en optant pour des cigarettes électroniques conçues selon les normes en vigueur, vous vous protégez de ces risques.

De même, en respectant la température de chauffe conseillée par les vendeurs, l’appareil ne risque pas de surchauffer. En parlant de température de chauffe, celle-ci peut être réglée sur les e-cigarettes de type Box Mod. En moyenne, la température maximale est de 300°C, ce qui est très basse par rapport à la température de combustion laquelle se chiffre à plus de 800°C.

C’est d’ailleurs l’une des raisons qui fait que la vape reste plus saine, car à cette température-là, le dispositif ne risque pas de produire du goudron, du monoxyde de carbone ou encore des particules fines. Il faudra seulement veiller à ce que la mèche soit toujours bien imbibée et que le niveau d’e-liquide dans le réservoir soit assez haut.

A lire – A quel volt ou watt dois-je régler ma cigarette électronique ?

Et si on parlait de ses effets secondaires ?

Ces dernières années, quelques vapoteurs se sont plaints de souffrir de nausées, de vertiges, de maux de tête … chaque fois qu’ils utilisent leur cigarette électronique. On vous le dit tout de suite, ces effets n’ont aucun lien direct avec le fait de vapoter. Ils sont plutôt liés à un surdosage de l’un des ingrédients de vos e-liquides.

Pour rappel, les e-liquides se composent de :

  • Propylène glycol (PG)
  • Glycérine végétale (VG)
  • Arômes naturels ou artificiels

A ces éléments de base peuvent s’ajouter de la nicotine et de l’alcool, mais ces derniers sont facultatifs.

Le PG et la VG forment la base de l’e-liquide. En général, leur composition (PG/VG) est équilibrée soit un 50/50. Il est toutefois possible d’établir un certain déséquilibre en fonction des effets souhaités. Ceux qui apprécient le Cloud chasing vont choisir des e-liquide high ou full VG, car la VG favorise la quantité de vapeur produite. Ceux qui préfèrent savourer pleinement la saveur de leurs arômes et ressentir le hit vont se tourner vers des liquides high PG. C’est souvent dans ce dernier cas qu’on rencontre des effets secondaires comme des irritations au niveau de la gorge ou de la déshydratation.

Un taux élevé en nicotine, quant à lui, engendre les maux de tête, les vertiges et étourdissements et les nausées et vomissements.

Si ces symptômes viennent à apparaître, il vous suffit de réduire la dose, soit de PG, soit de nicotine.