Gestion de l’identité numérique : comment gagner la confiance des clients ?

Dans le monde des affaires, la gestion de l’identité numérique fait principalement référence à la manière dont les informations personnelles d’un client sont collectées, stockées et consultées en toute sécurité.

Bien que cela puisse paraître simple, de nombreuses entreprises sont victimes d’idées fausses concernant la création ou la gestion de l’identité numérique d’un client. Pour vous aider à exploiter les données relatives à l’identité des clients, examinons les trois principales idées fausses qui font trébucher les entreprises.

3 idées fausses courantes sur l’identité numérique

1. Une identité numérique doit utiliser des informations d’identification très personnelles

De nombreuses entreprises font l’erreur de mettre des informations personnelles sensibles comme les noms complets ou les numéros d’assurance sociale dans leur système pour suivre l’identité des clients. En raison de la prolifération des violations de données, cette pratique est risquée. Il faut plutôt utiliser des méthodes plus sûres, comme des numéros de client codés.

2. Vous ne pouvez obtenir des informations sur les clients qu’à partir d’enquêtes ou de formulaires

Bien sûr, une façon d’obtenir des informations sur les consommateurs est de leur faire remplir un formulaire sur votre site. Une autre façon est d’utiliser un identifiant d’appareil pour identifier le comportement du client.

Mais qu’en est-il des consommateurs qui possèdent plusieurs appareils, qui ont des identifiants numériques distincts au travail et à la maison, et qui accèdent à Internet via plusieurs adresses IP ou des applications tierces ? Lorsque vous recueillez des données provenant de plusieurs sources, vous devez les compiler et les stocker en un seul endroit. Mais comment ?

Grâce à un logiciel de gestion des identités et des accès des clients, vous pouvez accéder aux nombreuses données d’un individu provenant de plusieurs sources. Même les données utilisateur « anonymes » peuvent vous aider à créer une identité client. Vous pouvez même recueillir des données par le biais d’un profilage progressif – une manière progressive et plus naturelle pour les clients de partager leurs informations personnelles.

3. L’analyse du comportement des consommateurs est tout ce dont vous avez besoin

En raison de la dépendance du marketing à la cartographie de l’expérience utilisateur, à l’analyse des sessions et aux engagements de contenu, ce mythe est répandu. Par conséquent, de nombreuses entreprises pensent à tort que les données « comportementales » sont tout ce dont elles ont besoin pour la gestion de l’identité numérique. C’est faux. Dans la section suivante, nous allons expliquer pourquoi.

Pourquoi la gestion de l’identité numérique est-elle importante ?

Nous vivons à une époque où les données sont le bien le plus précieux au monde. Cependant, là où il y a de la valeur, il y a aussi des risques. Par exemple… Saviez-vous que 60 % des entreprises font faillite dans les six mois suivant une cyberattaque ?

Les logiciels malveillants, les pirates informatiques, la fraude en ligne et les erreurs des utilisateurs sont autant de dangers pour les données d’identification numériques que vous collectez ou stockez. Pour les entreprises qui collectent ou stockent des données clients, la sécurité est essentielle pour gagner et conserver la confiance des clients.

Investissez dans le cryptage et le hachage des données

C’est lorsque les données transitent d’un serveur à l’autre qu’elles sont le plus vulnérables. C’est pourquoi le cryptage en transit est essentiel à la protection des données. De même, le cryptage au repos est nécessaire pour la gouvernance des données et les efforts de conformité.

En ce qui concerne les pirates, tout ce qui a été codé peut être décodé. Il est donc indispensable d’utiliser le hachage à sens unique pour protéger les données sensibles telles que les mots de passe.