10 erreurs à ne pas commettre en investissant en SCPI

La SCPI permet aux particuliers d’investir dans immobilier selon leur capacité financière. Le capital nécessaire est moins important que celui de l’investissement direct. La rentabilité est beaucoup plus élevée, et les risques sont mutualisés. La gestion de la SCPI est prise en charge par un professionnel. 

L’investissement en SCPI présente beaucoup d’avantages. Toutefois, il faut rester vigilant et ne pas commettre des erreurs qui peuvent vous coûter cher. Voici notamment les erreurs à éviter. 

1.      Ne pas faire un bilan patrimonial 

Le bilan patrimonial permet de savoir si investir SCPI convient ou non à votre profil d’investisseur. Il sert aussi à trouver l’investissement adapté (SCPI de rendement ou SCPI fiscale). Ce bilan se fait auprès d’un conseiller en gestion de patrimoine.

2.      Investir toute son épargne dans les SCPI 

Mettre tous vos placements dans un seul et même actif n’est pas conseillé. Si une crise économique survient, vous risquez de perdre gros. En effet, il y aura toujours des investissements qui seront moins touchés que d’autres. La solution consiste à répartir les risques entre plusieurs actifs. Ainsi, les gains obtenus par certains actifs compenseront les pertes subies par d’autres.  

3.      Ne pas diversifier son allocation SCPI 

Pour renforcer la mutualisation de risques, il faut investir dans différents types d’actifs immobiliers (bureaux, entrepôts, locaux commerciaux…). En 2020, il existe plus de 190 SCPI gérées par une trentaine de sociétés de gestion. À vous de choisir les bonnes SCPI pour constituer une allocation diversifiée. 

4.      Investir dans une seule zone géographique 

La diversification géographique est également de mise. Renseignez-vous sur SCPI détenant des patrimoines immobiliers à l’étranger.  

5.      Négliger l’effet de levier du crédit 

Investir scpi à crédit permet d’acheter un nombre important de parts. C’est un moyen de gagner des revenus supplémentaires sans apport. Ce type d’opération est possible grâce au taux d’intérêt du crédit qui est actuellement très attractif. 

6.      Se fier uniquement au rendement 

Beaucoup d’investisseurs se laissent séduire uniquement par un taux de rendement élevé. Or, un rendement élevé est souvent lié à un risque élevé. Avant d’investir scpi, il faut analyser quelques points importants : qualité du patrimoine de la SCPI, taux d’occupation, reports à nouveau, frais…

7.      Investir à court terme 

L’investissement immobilier est plus intéressant sur le long terme. Primo, il faut au moins 2 ans de rendement pour amortir les frais de souscription. Secundo, il faut attendre le remboursement total du crédit immobilier pour profiter pleinement des revenus locatifs. 

8.      Se détacher complètement de son investissement 

L’investisseur est totalement déchargé de tout problème de gestion. Mais il doit suivre de près son investissement. Entre autres, il doit assister aux assemblées générales, lire les bulletins d’informations et s’informer sur la SCPI (législation, données statistiques…).   

9.      Tomber dans le piège de l’arnaque à la SCPI 

Le succès de la SCPI a incité des personnes malveillantes à monter une arnaque autour du produit. Pour éviter les fausses sociétés de gestion et les faux conseillers, renseignez-vous bien sur l’identité de votre interlocuteur. Demandez la fiche d’information légale de sa société. Ne vous laissez pas séduire par des rendements mirobolants. Consultez la liste noire de l’AMF. 

10. Négliger les conseils d’un expert 

Un conseiller en épargne immobilière assistée peut vous accompagner pour la réussite de votre investissement.