Quels sont les bienfaits du jeûne sur notre santé ?

Rituel ancestral à l’origine, le jeûne est adopté par des millions de personnes dans le monde. Aujourd’hui, au-delà des questions de croyance, cette pratique connaît de plus en plus d’adeptes pour des raisons de bien-être général. Mieux, elle fait l’objet de nombreuses études scientifiques afin de démontrer ses bienfaits sur la santé. Que peut-on alors en retenir ? Dans cet article, nous vous disons tout sur les vertus du jeûne pour la santé.

En quoi consiste le jeûne ?

Le jeûne est une ancienne approche d’autoguérison qui consiste à s’abstenir de tout aliment, à l’exception de l’eau pendant une période donnée. Il permet de reposer l’organisme, de détoxiquer et de régénérer le corps. En effet, cette pratique favorise le repos du système digestif et la purification des autres organes en éliminant les toxines et les mauvaises graisses.

De façon générale, les personnes qui entreprennent un jeûne le font pour faire un grand ménage sanitaire. En d’autres termes, il s’agit de donner au corps les conditions optimales de guérison. À l’instar de l’exercice physique et d’une alimentation saine, le jeûne contribue au maintien d’une bonne santé.  Pour information, chez les crocodiles jaunes, il est possible de profiter d’excellents programmes associant randonnées et jeûne.

Par ailleurs, bien qu’on emploie généralement le terme jeûne, il convient de notifier qu’il en existe quatre types distincts.

  • Le jeûne complet ;
  • Le jeûne partiel ;
  • Le jeûne continu ;
  • Le jeûne intermittent.

Au cours du jeûne véritable, le seul aliment permis est l’eau. Un repos complet est également recommandé. En revanche, la cure (jeûne partiel) est basée sur différentes diètes restreintes. Elles peuvent être constituées de légumes, de jus de fruits, d’herbe de blé ou encore d’autres nutriments comme les suppléments alimentaires.

Ces différentes cures représentent des approches thérapeutiques adaptées aux patients ne pouvant pratiquer un jeûne complet en raison de leur santé.

Quant au jeûne continu ou permanent, il peut être court ou prolongé (au-delà de 5 jours). Il n’est pas coupé par des périodes alimentaires. Enfin, le jeûne de type intermittent associe une période de jeûne et une prise alimentaire normale (pendant la journée).

Les bienfaits du jeûne pour la santé

Plusieurs recherches effectuées sur la question de l’efficacité du jeûne ont fait état de résultats positifs dans le traitement de nombreux problèmes sanitaires. Les scientifiques se penchent cependant sur le fait qu’il pourrait s’agir d’un traitement complémentaire intéressant. Des études approfondies seront donc nécessaires pour confirmer l’efficacité du jeûne à résoudre des problèmes de  santé. Voici quelques bienfaits de la privation de nourriture sur la santé.

Rééquilibre tout le corps

Selon le principe de la digestion, lorsque l’organisme est privé de nourriture pendant longtemps, il puise naturellement dans ses réserves. Dans les 4 à 6 premières heures suivant le dernier repas, il assimile les nutriments ingérés.

Le système digestif commence ensuite à piocher dans les sucres stockés dans le foie, dans les protéines et dans les graisses du corps. Mieux, il va même chercher de l’énergie dans la moelle osseuse, lorsque le jeûne est très long.

En puisant ainsi dans ses réserves, l’organisme élimine partiellement les toxines : c’est l’autophagie cellulaire. De ce fait, on note une régénération des parois de l’intestin et du  foie. Quant à l’estomac et le pancréas, ils sont mis au repos et la flore intestinale se rééquilibre totalement. De nombreux bienfaits découlent de ce processus digestif :

  •  La perte de poids ;
  • La réduction des risques cardiovasculaires ;
  •  Le bon fonctionnement du système digestif ;
  • La réduction de la production de sébum ;
  • La régénération des cellules de la peau.

En ce qui concerne le dernier point, il est important de souligner que ce sont les excès (fatigue, alimentation déséquilibrée, etc.) qui se traduisent sur la peau par la présence de décernes et de boutons.

En pratiquant donc le jeûne, la flore intestinale n’est plus en contact avec la nourriture toxique. La production de sébum est ainsi réduite et les impuretés disparaissent : d’où la régénération de la peau.

La régénérescence du corps profite en outre aux cheveux qui retrouvent une parfaite santé et deviennent plus simples à coiffer. Le jeûne permet de ce fait de maintenir l’intestin en bonne santé et de détoxifier le foie. En résumé, cela favorise le rééquilibrage de tout le corps.

Soulage l’arthrite rhumatoïde 

Contrairement à l’excès, le corps humain s’adapte mieux au manque de nourriture. Selon les scientifiques, le jeûne peut aider dans le traitement de certaines maladies comme l’arthrite rhumatoïde.

En effet, de nombreuses études révèlent que les changements dans l’habitude alimentaire sont susceptibles de provoquer des effets positifs sur les patients souffrant d’arthrite rhumatoïde. 

Une synthèse parue en 2001 a évalué 143 patients atteints de l’arthrite mis sous l’effet d’un jeûne de 7 à 23 jours accompagnés d’une diète végétarienne. À long terme, des améliorations sont observées chez les sujets ayant subi le jeûne comparativement aux groupes témoins. Les soulagements remarqués sont entre autres la diminution de la douleur, l’augmentation de la capacité fonctionnelle. 

Procure un sentiment de légèreté pour l’esprit

Lorsque le corps subit le manque de nourriture, le cerveau sécrète une substance appelée acétone. Il s’agit d’un puissant stimulant qui affûte la vigilance et les facultés cognitives. Selon la professeure Françoise Wilhelmi de Toledo, la sensation de faim disparaît après deux ou trois ans de jeûne. L’individu entre donc dans un état de contentement qui procure de la sérénité.

Cette sensation de légèreté est d’ailleurs l’élément le plus recherché par les fédérations qui organisent des stages « jeûnes et randonnées ». De l’autre côté, plusieurs structures comme l’institut de psychiatrie de Moscou font recours au jeûne dans la prise en charge de certaines maladies mentales. Il s’agit notamment de la dépression ou les troubles obsessionnels compulsifs. 

Contribue au traitement de la pancréatite aiguë

Le jeûne est souvent recommandé pour le traitement de la pancréatite aiguë en raison des douleurs et l’intolérance digestive du patient. Des essais cliniques ont été réalisés pour comparer les effets de trois traitements sur les patients atteints de ce mal.

Le premier, c’est le jeûne complet uniquement, le deuxième consiste en la combinaison du jeûne complet et de la cimétidine. Le dernier traitement est la succion naso-gastrique.

D’après les résultats de ces essais, le jeûne seul et le jeûne accompagné de cimétidine présentent des effets positifs sur les sujets concernés. L’activité intestinale a repris de façon assez rapide et la prise des analgésiques a été considérablement réduite.

D’un autre côté, il faut souligner qu’il n’y a que le premier traitement (jeûne seul) qui a permis de diminuer significativement la douleur abdominale. En clair, la privation de nourriture contribue au traitement de la pancréatite aiguë. 

Participe au traitement de l’hypertension

Plusieurs études réalisées sur des patients hypertendus ont démontré que la pratique du jeûne est efficace dans le traitement de l’hypertension. Deux essais cliniques ont été mis en place et dans les deux cas, les patients ont consommé uniquement des légumes et des fruits pendant 2 à 3 jours. Le programme alimentaire a été complété par l’eau et une diète végétarienne de 6 à 7 jours.

Les résultats de ces essais révèlent que les patients présentaient une pression sanguine limitée. En d’autres termes, on note une diminution significative de la pression sanguine chez les patients hypertendus.

Mieux, à la fin de l’intervention, 82 % des sujets atteints d’hypertension présentent des valeurs normales de pression. De tout ce qui précède, on retient que le jeûne est une solution efficace pour le traitement de l’hypertension.

Optimise la qualité du sommeil et la perte de poids

Le jeûne est une approche efficace pour améliorer la qualité du sommeil. Il diminue d’abord le nombre de réveils pendant la nuit. De plus, il améliore l’énergie journalière, la balance émotionnelle et la concentration chez les individus.

Par ailleurs, s’il ne doit pas être considéré comme un régime, le jeûne aide à la perte de poids. En effet, en absence de nourriture, le corps puise directement dans les réserves et brûle des calories de l’organisme.

À plusieurs endroits, des médecins ont fait recours au jeûne à des fins thérapeutiques. Toutefois, de nombreux spécialistes ont appelé à la prudence, car il ne s’agit pas d’une solution miracle à tous les maux. L’idéal serait de pratiquer le jeûne comme une solution complémentaire à d’autres traitements.

Comment faire pour bénéficier de plus de bienfaits du jeûne ?

Comme énoncé plus haut, le jeûne ne constitue pas une solution miracle à tous les maux. Il est donc important de l’associer à d’autres traitements ou pratiques afin d’en tirer plus de bénéfices pour le corps. L’une des pratiques les plus recommandées à cet effet, c’est la marche.

L’exercice physique favorise une bonne circulation sanguine. Mieux, il accélère l’élimination des toxines et diminue l’acidité de l’organisme. À ces bienfaits va s’ajouter l’action détoxifiante et énergisante du jeûne. La randonnée en particulier permet d’occuper l’esprit et de limiter les ruminations mentales pendant le jeûne.

En résumé, le jeûne et la marche sont très efficaces pour bénéficier d’une respiration plus profonde. C’est aussi une association parfaite pour mieux oxygéner le sang et les tissus. Elle permet une circulation sanguine et lymphatique stimulée. À condition de pratiquer une randonnée mesurée, la détoxification de l’organisme est rapide et facile.

L’autre activité recommandée pour accompagner le jeûne est la pratique du yoga ou de la méditation. Pendant une période de privation de nourriture, il est important de garder le corps en mouvement afin de maintenir la masse musculaire. Dans cette optique, la méditation reste l’activité la plus adaptée.

Certaines postures du yoga sont vivement recommandées pour stimuler le système digestif et favoriser une bonne respiration avec les sinus nettoyés. D’autres également sont particulièrement efficaces pour soutenir le fonctionnement des émonctoires (organes permettant l’élimination). Vous pouvez opter par exemple pour une retraite yoga avec un accompagnement personnalisé de jeûne intermittent.