Des conseils pour choisir son fer à souder

Pour assembler entre elles des pièces, on peut se servir d’un fer à souder. Cet instrument, comme son nom le laisse entendre, utilise la soudure. Cependant, il existe plusieurs modèles de fer à souder et il n’est pas toujours évident de savoir lequel serait le mieux adapté. Aujourd’hui, nous allons parler des critères de choix dont il faut tenir compte lors de l’achat de cet équipement.

Le fer à souder, pour quelle utilisation ?

Chaque modèle de fer à souder correspond à un usage donné. Ainsi, si vous devez souder des matières qui sont assez résistantes et épaisses, le mieux est de s’orienter vers un fer à souder à gaz. Il est également très utile pour la tôlerie, la zinguerie…

S’il s’agit de matières un peu plus légères, le fer à souder électrique sera largement suffisant.

La panne du fer à souder

Il s’agit de la pointe du fer qui est également l’élément chauffant de celui-ci. Elle a des embouts qu’il est possible de changer selon les travaux à réaliser et la puissance de chauffe. Ces embouts existent sous plusieurs formes. Vous pouvez avoir des modèles pointus, plats, simples… Ainsi, pour la pyrogravure sur bois par exemple, il serait plus judicieux de se servir d’une panne plate. Si c’est du tissu que vous désirez travailler, préférez la panne coupe-nylon. Et pour les petites soudures électriques ou les petits travaux électroniques, la panne courbe et fine serait plus adaptée. Une chose est sûre, les points sont mieux faits lorsque la panne est bien choisie.

Par ailleurs, la composition de la panne dépend de la qualité du fer à souder. Si ce dernier est de basses qualités, la panne est probablement en cuivre uniquement. Lorsqu’il s’agit d’un fer à souder haut de gamme, le cuivre est recouvert de fer, de chrome ou encore de nickel.

La puissance de chauffe

Là également tout va dépendre de l’usage que vous ferez du fer a souder. Les petites soudures électriques n’ont besoin que d’une puissance de 30 Watts tandis que pour les soudures en plomberie, il faudra un fer à souder de 150 Watts.

Pour les soudures électriques d’envergure ou les travaux de ferblanterie, il vous faudra un fer à souder de 45 Watts.

Le prix du fer à souder

Bien évidemment, celui-ci va dépendre du mode de fonctionnement, de la marque, de la puissance et de bien d’autres éléments. Il vous faut néanmoins prévoir au minimum 7 euros pour l’achat d’un fer à souder. Le prix peut grimper et aller jusqu’à 35 euros, voire plus.

La température

Il existe deux catégories de fers à souder : ceux dont on peut varier la température même lorsque l’équipement est en état de marche et ceux avec lesquels il n’est pas possible de le faire. La première catégorie offre un meilleur rendement. C’est dans celle-là qu’on peut retrouver le fer à souder équipé d’un interrupteur de variation de température. Grâce à cette fonctionnalité, l’intensité de la température peut être contrôlée. Il est alors plus facile de réaliser un plus grand nombre de travaux.