Connaitre les différentes catégories de kitesurf

Le kitesurf est un sport nautique de glisse à mi-chemin entre le surf et le cerf-volant. Vous l’aurez sûrement compris, il s’agit de glisser sur l’eau à l’aide d’une planche semblable à celle du surf en se faisant tracter par une voile à la force du vent. Ce sont les frères Legaignoux qui, en 1984, ont déposé le brevet officialisant la création de ce sport. Depuis, plusieurs améliorations ont été apportées tant en ce qui concerne le matériel que la discipline elle-même que ce soit pour le plaisir ou pour les compétitions.


Le freeride, la discipline de base du kitesurf

Il n’est pas question ici de gagner une compétition particulière ni de battre un record. Il suffit juste de glisser en toute liberté sur l’eau pour éprouver la sensation incomparable qu’offre la discipline. Bien qu’il s’agisse de la discipline de base, ce type de sport nécessite de connaitre son matériel, les consignes de sécurité ainsi que les techniques de maniage de l’aile (la voile). Ceci, afin d’éviter tous les risques de blessure et de détérioration de l’équipement.


Le freestyle exécuté uniquement par des professionnels en la matière

C’est la discipline qui fait d’un rider un artiste du kitesurf. Lors d’un saut, il exécutera des figures spectaculaires, pendant un temps imparti, toujours accroché à son aile. Et comme dans chaque discipline, on distingue le old school et le new school ou le Wakestyle. Le premier fait référence aux figures classiques, mais avec la voile en position, à midi, tandis qu’avec le second, elle est plus basse.

Le waveriding pour surfer sans voile

Également appelé waveriding ou surfkite, c’est une discipline qui entre également dans les épreuves de compétition au kitesurf. Discipline libre, elle peut parfois s’avérer dangereuse. C’est le fait de surfer sur les vagues lorsqu’on arrive au sommet ou au peak. Les gagnants des concours seront ceux qui réussissent à prendre les plus belles courbes et trajectoires le long de la vague.

La longue distance et la vitesse pour ceux qui aiment dépasser leurs limites

Ce sont deux disciplines spécifiquement créées pour la compétition. La longue distance ou race en anglais, est, comme son nom l’indique une sorte de course entre kitesurfeurs. Le trajet est souvent en triangle ou en W où les boucles sont bornées par des bouées. Il s’agit le plus souvent de circuit où il faudra effectuer un aller-retour dans un temps limité. Quant à la vitesse ou Speed, il consiste à rider le plus rapidement possible sur une distance de 500 mètres. Au départ et à l’arrivée, chaque concurrent sera filmé afin de calculer sa vitesse moyenne. Le record du monde est aujourd’hui tenu par Alexandre Caizergues avec une vitesse de 57,97 nœuds, soit 107,36 km/h.

Ces deux disciplines nécessitent un plan d’eau très plat, mais également beaucoup de vent pour garantir des performances idéales.

Où apprendre à faire du kitesurf ?

Ce ne sont pas les spots qui manquent pour pratiquer les sports nautiques. Cependant, un détour dans la baie de Sakalava est de mise. Un lagon sécurisé avec un vent qui vous ramènera toujours vers les côtes est l’endroit idéal pour faire ses premiers pas de kitesurf à Madagascar