Cuisine malagasy : les repas et les boissons

Madagascar est une île qui se situe au sud-est de l’Afrique, séparée du continent par le canal de Mozambique. Plusieurs ethnies composent sa population. Ce qui explique sûrement pourquoi la manière de cuisiner les plats peut différer d’une région à une autre.

Le riz : l’aliment de base des Malagasy

Le riz constitue l’aliment de base de la population malagasy. Vous pourrez entendre certains d’entre eux dire qu’ils ne seront rassasiés que si le plat comporte du riz. En moyenne, un Malagasy consomme plus de 130 kg de riz par an. Il est cultivé un peu partout sur l’île sauf dans une partie du sud où le climat n’est pas favorable. Généralement, on distingue le riz blanc, le riz rouge et le riz rosé.

C’est la quantité d’eau ajoutée à la cuisson qui détermine comment le riz sera servi : soit en « varymaina » soit en « varysosoa ».

L’accompagnement varie selon les régions

Globalement, l’accompagnement du riz sera servi en sauce. Cette sauce est souvent composée d’oignons et de tomate ainsi que d’ail et de gingembre. Cependant, dans les régions côtières, ils aiment bien ajouter du lait de coco à leur met. Les plats de volailles agrémentés par de la vanille de Madagascar sont plutôt des spécialités de la côte nord-est. Sur la côte ouest, le gibier tel que le sanglier, appelé « lambo » dans la langue locale.

Le ravitoto (feuilles de manioc pilées) est un met que la plupart des Malagasy apprécient. Il est excellent cuisiné avec du lait de coco et du lard de cochon. Impossible de ne pas citer le « romazava » également, un bouillon très copieux fait à base de viande notamment de la viande de zébu (le bœuf malagasy).

Les boissons malagasy

Lors du repas, les Malagasy boivent du « ranon’ampango ». Pour être plus clair, il s’agit de jus de riz « carbonisé ». Certains le préfèrent noir comme du café, d’autres plutôt clair. Évidemment cela n’empêche pas à d’autres de boire du jus de fruits de saison.

Entre les repas ou le matin ou le soir, les Malagasy aiment bien boire du thé ou du café qui sont tous des produits locaux. Madagascar est aussi connu pour son cacao d’excellente qualité.

Les boissons alcoolisées

Quant aux boissons alcoolisées, plusieurs variétés de bières sont sur le marché, mais ceux qui sont produits localement comme le THB sont les plus appréciés. Les vins de la région Haute Matsiatra, dont le Lazan’i Betsileo, sont les plus recommandés.

Si des spécialités régionales comme le « betsabetsa » de la côte Est ou le « toaka gasy » de la Haute Matsiatra existent, c’est la compagnie Vidzar qui assure la production, mais aussi la distribution de rhum dans tout le pays. Des punchs au rhum de prestige en passant par les cocktails et les rhums arrangés, on ne peut pas être déçu.