Comment choisir son couchage quand on est cyclo-voyageur ?

Le duvet polyvalent, chaud voire très chaud en hiver, frais en été, n’existe pas. Une bonne solution est de choisir un duvet d’oie neuf, de bonne qualité, il couvrira un maximum de situations pour un prix encore raisonnable. Pour les très grands froids, vous utiliserez le système bien connu du multicouche, comme pour les vêtements. On ajoute un sac en polaire, de faible épaisseur à l’intérieur, et des vêtements (caleçon et sweat) en polaire. Le duvet, ainsi associé et posé sur un matelas et une couverture de survie, effectue un bond significatif en performance, pour des accessoires peu onéreux.

Le choix d’un matelas

Trois catégories se distinguent : le matelas mousse, le matelas autogonflant et le matelas gonflable tubes.

Le matelas mousse

C’est un produit bon marché, léger, increvable et découplable. Mais il est volumineux et ne se comprime pas. Il s’incorpore difficilement dans les sacoches du vélo de randonnée et son confort demeure basique.

Le matelas autogonflant

Est facile mettre en œuvre, un léger complément de gonflage suffit. Il existe dans des tailles allant du demi-matelas au XXL. Il varie d’un confort correct à excellent, selon l’épaisseur et la marque. Son volume peut être très réduit par son pliage et sa compression. Les risques de crevaison ne sont pas nuls, il convient donc de s’assurer de la durée et de la modalité d’application de la garantie. L’éventail de prix étant large, il faut se montrer exigeant par rapport à la qualité, au poids et au volume du matelas une fois plié et compressé. Ceux de la marque Therm-a-Rest sont souvent utilisés par les cyclo-voyageurs. Les matelas autogonflants peuvent s’incorporer au système de fauteuil de voyage « Compact Chair ». Attention, seuls les modèles jusqu’à 51 cm de large sont compatibles pour bien profiter de votre voyage.

Matelas gonflable

Dans la catégorie du matelas gonflable tubes, nous n’évoquons pas ici le matelas pneumatique de camping traditionnel, lourd et volumineux, mais celui de la nouvelle génération pour voyager léger, comme le Néoair de Therm-a-Rest ou le DownMat UL7 d’Exped… Confort excellent, modulable selon la pression de gonflage, ultraléger et d’un volume très réduit grâce sa capacité de compression. Cependant, son prix est élevé, le risque de crevaison existe et son gonflage implique de garder du souffle à l’étape du soir. Il existe un système de pompe déportée qui évite d’envoyer de l’humidité dans le matelas lors du gonflage. Exped vend un modèle de pompe-sac, le « PumpBag », qui est ultra léger. On peut également trouver des tutoriels sur Internet pour le fabriquer soi-même avec un embout et un sac poubelle !

Conseils avant de choisir votre matelas

  • Pensez à tester la compatibilité entre le matériau du duvet et celui du matelas. En cas de glissement, vous risquez de dormir plus souvent à côté du matelas.
  • N’hésitez pas investir dans un matelas de qualité qui permettra une bonne isolation thermique, de quoi économiser sur le poids du duvet.
  • Enfin, vérifiez la garantie offerte par les fabricants. Elle peut varier de 2 ans 5 ans sur les matelas haut de gamme, voire une garantie vie pour certains modèles.
  • Le demi-matelas : Certains préconisent de partir avec un demi-matelas, inutile de s’encombrer d’un matelas trop long. Cependant, pour le confort du dos, il est préférable de privilégier le matelas complet qui isole bien du froid et de l’humidité.