Comment effectuer le ramonage de cheminé ?

Étant une tâche obligatoire pour chaque maison et immeuble possédant des conduits de fumées extérieurs ou intérieurs, il est nécessaire de connaître les diverses procédures d’exécution du ramonage.

Exécuter les procédures juridiques

Avant d’entamer quelconque entretien du cheminé, il est tout d’abord nécessaire de s’assurer que tous les papiers juridiques soient en ordre. En effet, l’exécution du ramonage nécessite un certificat de ramonage délivré par un professionnel après intervention. Il est important de rappeler que le certificat peut être réclamé par les assurances en cas de sinistre. De ce fait, afin d’éviter les sanctions et de pouvoir commencer les travaux, il est primordial d’obtenir en premier lieu le certificat de ramonage.

Passer aux travaux

Diverses étapes s’imposent à l’exécution du ramonage. Il est à préciser que le ramonage mécanique doit s’effectuer seulement quand le feu de la cheminée est éteint.  Si l’on dispose de tous les matériels de ramonage, on pourra effectuer le ramonage mécanique nous-mêmes.

Afin de pouvoir commencer à ramoner, il faut veiller à la conservation de la propreté des alentours en dégageant les accessoires présents dans les zones de travail. L’exécution du travail s’effectue à l’aide d’un outil nommé « hérisson ». On a le choix entre un nylon ou métallique.

Le ramonage avec l’usage d’un hérisson se fait par plusieurs étapes. En effet, il consiste en général à introduire le hérisson dans le conduit en le montant sur une perche.

En commençant par le haut, on enlève tout d’abord le chapeau de la cheminée afin de pouvoir introduire le hérisson puis on gratte en insistant sur les parois bouchonnées tout en descendant petit à petit vers le bas.

En passant ensuite par le bas, on l’introduit également en nettoyant le bas du conduit par un mouvement de va-et-vient en montant peu à peu vers le haut en rajoutant des cannes quand c’est nécessaire.

Après le ramonage mécanique, on peut procéder à un ramonage chimique.

Les difficultés rencontrées

Comme toute activité, il est possible de rencontrer des problèmes, des difficultés en ramonant.

Prenons comme exemple le défaut de matériel, c’est-à-dire un hérisson trop grand. Dans ce cas, on aura juste à raccourcir les tiges du hérisson à la tenaille.

On peut également risquer d’avoir un conduit trop haut. Ici, l’usage de la canne ne sera pas suffisant donc il est préférable d’utiliser des cordes en fixant le hérisson aux cordes afin de pouvoir l’actionner par le haut et par le bas.

Ces difficultés ne nous paraissent peut-être pas très difficiles étant donné la facilité de la solution, mais cela nécessite quand même l’intervention d’un professionnel vu que l’on travaille ici en hauteur.

Aussi, en procédant au ramonage, on peut être sujet à des cas complexes tels que le cas des conduits de cheminée condamnés. Dans ce cas-là, on n’aura plus à nettoyer le conduit. Mais si plus tard, on envisage de le rouvrir, il est alors nécessaire de faire appel à un professionnel comme ce ramoneur dans le 95 qui prendra en charge la vérification de la bonne conformité de l’installation ainsi que le débouchage du conduit suivi d’un nettoyage en profondeur.