L’origine de la culture geek est un évènement historique

Pour raconter une prise de pouvoir et remonter aux origines : comment les losers d’hier peuvent devenir des winners aujourd’hui ? À l’origine de l’origine, nous trouvons des formes anciennes du mot geek chez Shakespeare.

Mais le cliché se fixe dans les années 1960-1970. Dans les cours de récréation, aux États-Unis, nerd ou geek étaient des insultes. Cela veut dire une personne bizarre dans une bonne école qui est appréciée des profs et non pas des élèves et qui avait du mal avec les filles.

 Chez les Français, un geek est une figure du souffre-douleur. En somme, l’origine de la culture geek constitue un évènement historique. Si pour les années 1970, le geek est une époque de la « lose » ; pour les années 1980-1990, c’est celles de la contrattaque. Bref, dans cet article, découvrons ensemble le tour du sujet.

Sociologiquement, le mot geek est-il adapté aux Européens et aux Françaises ?

Dans les années 2000, le mot geek a été importé en France et il semble donner une forme d’identité. Le mot indiffère les anciens, ils ignorent ce que cela veut réellement dire. Contrairement aux États-Unis, lorsque la fiction a créé les jocks, un mot qui a été inspiré de ce qui se passait dans une école dans le pays.

Ce qui est amusant dans l’histoire, c’est qu’après trente ou quarante ans, être un geek devenait un compliment. Dans la Silicon Valley, de nombreuses personnes se disent geek, c’est évident, banal, et revendiqué. Être geek est devenu une fierté, mais nerd a gardé un côté stigmate. Les geeks qui sont énervés par le phénomène de mode se prétendent être nerds. Ironie suprême : ils excluent à leur tour, ce qui est peut-être un peu triste. Pour plus d’informations sur le sujet, n’hésitez pas à visiter la sitegeek.

Nerd, Geek : la différence entre les deux termes

Actuellement, ce sont deux synonymes que l’on peut distinguer de façon un peu artificielle. Comme souvent, les clichés sont récupérés et deviennent presque une enseigne. En fait, le fait de se sentir un loser durant son adolescence est une expérience assez courante.

Partout en France, le développement de la culture geek est également rattaché à un charme pour la culture japonaise… La culture geek, en Europe et aux États-Unis et, se définit également dans un regard sur le Japon. Un ethnologue célèbre avait dit que le geek qui se sent un peu différent des autres se projette dans ce pays lointain qui plus est perçu comme une sorte de menace aux États-Unis dans les années 1980. Le terme otaku est devenu un langage courant chez les Français. Ce mot signifie « un geek fan de culture japonaise ». Car au Japon, un otaku qui ne sort jamais de chez lui reste très négatif ou très positif. Pour puiser la culture geek, vous pouvez consulter un sitegeek.