Quelles sont les caractéristiques des malts utilisés dans les malteries Belges ?

Les malts belges offrent des qualités et de performance différente de leurs concurrents. La Belgique et la France constituent des zones favorables pour la culture de l’orge brassicole de première qualité. Par ailleurs, les ancêtres des variétés modernes cultivées dans ces deux pays remontent au Moyen-Orient. C’est dans cette région que l’orge a été cultivée et maltée pour la première, analyse Jean-Louis Dourcy, responsable de la Malterie du Château en Belgique. Dans cet article, nous examinerons les implications des caractéristiques des malteries belges en termes de clarté des écoulements, de couleur…

Les variétés de malts qui existent dans les brasseries en Belgique

Actuellement, les céréales belges disponibles, aujourd’hui, sont toutes maltées chez DeWolf-Cosyns à Bruxelles, en Belgique. Il s’agit de l’une des plus prestigieuses entreprises d’Europe. Elle connue également pour ses normes de qualité du malt sans compromis. Pour offrir une meilleure bière, l’entreprise continue d’utiliser le procédé traditionnel de maltage au sol. Un autre aspect positif de DeWolf-Cosyns est la diversité des types de malt qu’elle produit. L’entreprise fournit depuis longtemps aux nombreux brasseurs spécialisés de Belgique une variété de malts spéciaux.

Le malt de bière pâle

Lors du processus de fabrication de la bière, la sélection du malt se fait de manière rigoureuse, que ce soit en malterie ou dans la brasserie. Le malt de bière pâle a une faible teneur en azote. Ce malt confère à la bière finie une « malignité » certaine, mais les effets du soufre sont totalement absents, note Jean-Louis Dourcy.

Malt de blé

Il y a quelques années, l’utilisation du malt de blé dans le processus de fabrication de la bière n’était pas aussi développée. Depuis lors, l’intérêt pour les bières de blé, tant chez les brasseurs s’est considérablement accru partout dans le monde. L’une des raisons du succès des bières de blé est que des variétés sélectionnées de blé domestique ont donné de bons résultats tant en malterie qu’en brasserie-Jean-Louis Dourcy.

Malts de couleur

Les malts colorés sont cuits à une température plus élevée que les malts de base, mais ne sont pas torréfiés. Ces malts présentent non seulement un fort potentiel de couleur, mais aussi des profils de goût et d’arôme très particuliers.

Malts torréfiés

Aucun des malts torréfiés ne contient d’enzymes. Par conséquent, leur amidon devra être converti par les enzymes des autres malts utilisés. Ces malts sont les joyaux de la collection des châteaux belges.