Les plantes médicinales qui renforcent l’immunité antivirale

La propagation des virus et des germes microbiens est très rapide et plus fréquente de nos jours. Face à cette situation, il est important de fortifier les défenses immunitaires de l’organisme pour préserver sa santé. En dehors des médicaments vendus à la pharmacie, certaines plantes médicinales permettent de renforcer l’immunité antivirale. Quelles sont ces plantes médicinales ?

L’échinacée

Très utile en hiver pour lutter contre les maladies relatives à cette saison, elle a d’énormes bienfaits pour la santé. Elle renferme trois principaux composants que sont les alkymides, les polysaccharides et les phénols. L’échinacée agit de façon coordonnée dans l’organisme. Elle interrompt l’évolution des virus, active la production d’anticorps et organise les différents systèmes de défense de l’organisme. C’est donc une plante anti-infectieuse et immunostimulante. Au besoin, avant de l’utiliser, demandez l’avis de votre pharmacien à Nice.

Le ginseng, un allié de la pharmacie moderne

De son nom scientifique panax ginseng, le ginseng est une plante originaire d’Asie. Il est reconnu pour ses bienfaits sur la santé et a même reçu l’accréditation de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Le ginseng améliore l’action du système immunitaire et permet à l’organisme de résister aux attaques microbiennes et virales. Il diminue ainsi tous les risques liés aux infections virales et permet de lutter contre la fatigue.

Face aux affections respiratoires telles que le rhume, le ginseng est aussi efficace pour soulager les symptômes. Cette plante doit sa renommée à ses propriétés. Elle est riche en acides aminés, en oligoéléments et en saponine. Pour la consommation, vous pouvez directement mâcher les racines de ginseng rouge, les infuser ou les consommer sous forme de poudre. Pour mâcher ou infuser, il faut deux ou trois tranches de ginseng d’environ 2 cm. Si c’est sous la forme de poudre, prenez deux ou trois grammes. En raison de son goût âcre, il est préférable d’ajouter du sucre bio ou du miel. Vous pouvez vous en procurer en pharmacie.

Le sureau

Le sureau a des propriétés expectorantes et anti-inflammatoires. Il permet de traiter plusieurs types d’affections virales. Cette plante contient des antioxydants et des phénoliques. Elle est notamment utilisée pour le traitement de la grippe, du rhume, de la bronchite ou encore la sinusite. La plante est même recommandée par l’OMS pour traiter le rhume.

Le thym

Le thym est une plante connue en occident et appréciée pour ses nombreuses vertus. Il est riche en vitamine A, K, C, E et B. Sur le plan sanitaire, il est souvent utilisé pour assainir l’organisme et lutter contre les maladies respiratoires et pulmonaires. C’est un excellent allié contre les infections virales à cause de ses propriétés antivirales, immunostimulantes, antibactériennes et antifongiques. Pour sa consommation, faites une infusion et ajoutez-y un peu de miel (au choix).

L’aronie

Cette plante est particulièrement efficace pour lutter contre les infections virales. Elle est riche en flavonoïdes, en antioxydants, en phénols et en vitamine C. C’est pourquoi elle est efficace dans le renforcement du système immunitaire. Elle peut se consommer fraîche, séchée, sous forme de jus ou de sirop.

Les spécialistes de la médecine conventionnelle reconnaissent progressivement l’importance des plantes médicinales dans le traitement de plusieurs maladies. Toutefois, les pharmaciens attirent l’attention sur les contre-indications et le respect des doses lors de la consommation.